Formation par le chant, coaching

Cheminer

 

Je de mots

Il y a des maux dans les mots et aussi des mots à l’intérieur des maux. Des mots nouveaux peuvent même se découvrir à l’intérieur d’autres mots et ouvrir ainsi les perspectives.

Le jeu de mot, c’est le je dans les maux-mots. Le je égo qui se joue de nous et nous bouscule d’un bord à l’autre d’une barque sur une mer démontée. Il nous secoue dans tous les sens sans aucune espérance de porte de sortie. Mais, lorsqu’on le transforme en jeu, il peut devenir un jeu libérateur qui ouvre les choix et permet de cesser d’être dupe. On sort de l’égocentrisme induit par la souffrance pour aller vers une conscience d’un Soi plus grand.

Continuer la lecture

 

L’ivresse de la légèreté de l’être

Elle est une conséquence. Pour l’atteindre, il est des étapes indispensables sur lesquelles on ne peut faire l’impasse dans sa recherche « d’être mieux », comme un itinéraire qui parait demander un temps trop occupé à se perdre, long, inaccessible, énergétiquement impossible à suivre. Et pourtant…

1/ Le ras le bol ! Le ras le bol de se sentir mal… sans lui pas de sursaut pour oser s’aventurer dans l’inconnu de soi-même.

2/ Ne plus être dupe de ses pensées, de ses émotions, des histoires aux scénarios catastrophes de fin « du-d’un-de » son monde, où l’on joue tour à tour le rôle de la victime, du sauveur ou du bourreau ; sortir du psycho drame, avec son vélo dans la tête qui ne sait envisager que le pire en réaction à un évènement ou une rencontre.

Continuer la lecture

Du concret !

Penser que faire appel à un coach sera la recette miracle et magique pour, du jour au lendemain, se sentir mieux ou voir son projet professionnel se dérouler facilement, est une illusion ou une légende urbaine !

Rien ne peut bouger dans sa vie sans la participation active d’un élément essentiel : la personne qui souhaite le changement, à condition qu’elle pose des actes !

Continuer la lecture

Faire le tri… dans ses croyances

Chacun d’entre nous connait les placards plein de tout et de rien jusqu’au moment où ce n’est plus viable ! L’envie de changer de look, l’envie de nouveau ou les changements physiques qui poussent à « revoir sa taille », tambourinent à notre porte: il est temps de se délester de ce qui ne sert plus, de faire un peu de vide, d’offrir un espace disponible pour l’à-venir.

Cette étape est parfois vécue douloureusement, mais, une fois franchie, une impression de légèreté et un vent rafraichissant s’avèrent agréables. C’est fou comme « bouger  les choses » à l’intérieur de sa maison peut bousculer! Il est vrai que tout ceci est très concret : vider ses placards et les ranger s’avère très utile et salutaire dans une maison… Les résultats sont constatés illico presto !

Continuer la lecture

Zoom !

Que se passe-t-il quand des pensées de peur, de dénigrement, d’auto-jugement ou de jugement tout court envahissent votre espace intérieur ?

Voyez en images…

 

 

Attends… dans les temps !

Remarquez comme notre civilisation a bouleversé la notion de temps ! Tout devient à la portée de chacun si facilement : là où les grands espaces à parcourir entrainaient la patience, celle-ci n’est plus autant sollicitée.

Vous n’avez pas le temps de faire vos courses ? Vous pouvez être livré(e). Vous avez besoin d’une information administrative, historique, géographique etc.  ?  A travers l’écran de votre ordinateur, sans faire l’effort de vous déplacer, le monde s’ouvre à vous, le savoir est à portée d’un clic. Une foule d’inventions matérielles vous facilite le quotidien, des services payants permettent de déléguer ce que l’on considère comme des « pertes de temps ». Il est même possible de vivre une vie à travers celle d’un autre par l’intermédiaire de son écran : une vie vouée à la non-expérience de soi !

Continuer la lecture

Nourriture a-variée

Le corps est un maitre qu’on ne peut abuser. Lorsqu’on lui donne une nourriture non consommable, il va réagir tout de suite… et la régurgiter d’une façon ou d’une autre !

Lorsqu’on abuse d’un aliment, par exemple du chocolat, le foie va très vite faire sentir son incapacité à gérer ce surplus de sucre en lançant des messages on ne peut plus clairs.

Lorsque le corps manque de quelque chose, une envie pressante de boire (par exemple) pointera le bout de son nez, et, si l’on n’écoute pas, il se mettra tout simplement à l’arrêt par manque de ce carburant.

Écouter tous ces signes et bien d’autres, est une affaire de santé (si l’on veut la garder) ou de se sentir bien : la tête qui tourne ou les nausées ne contribuent ni au bien-être ni à profiter pleinement de sa journée !

Continuer la lecture

 

 

Je bouge… tout bouge !

« Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous. »

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Gandhi

Qui ne connait pas au moins une de ces phrases ?

Et si ce n’était pas « juste » un concept ou un conseil « spirituel » ? Et si c’était très concret ? Peut-être né d’une observation fine du monde et des relations humaines…

En coaching, nous nommons ce phénomène l’effet systémique.

Continuer la lecture

Vivre (avec) ses émotions

 

Et si vous cessiez de vouloir contrôler vos émotions ???  Et si vous osiez quelque chose d’inédit : les vivre en toute simplicité, le plus naturellement possible ?

Contrôler, gérer, annihiler, cacher autant de tentatives pour les enfermer, les décider, les museler, qui fonctionnent peut-être sur le court terme… jusqu’au jour où elles vous explosent à la figure !

J’ai donc envie de vous poser la question : est-ce que ça marche ?

 

Continuer la lecture

Tel(le) que tu es, je t’accompagne

 

          Les catégories, les cases, les comparaisons systématiques n’apprennent pas à respecter les particularités de chacun sans les ghettoïser. Elles divisent l’humanité et contribuent à uniformiser ce qui ne peut pas l’être au lieu d’harmoniser. Elles n’apprennent pas à jouer ensemble dans le grand orchestre de la vie.

          En tant que professionnelle de l’accompagnement, je m’adresse à toi qui es peut-être dans le doute ou le changement, et qui penses à te faire accompagner dans cette étape délicate que tu vis. Je m’adresse à toi, d’égale à égal(e) et non de spécialiste à personne en besoin d’assistance.

 

Continuer la lecture