La quête

Nous sommes des êtres en mouvement.

La respiration : inspirer et expirer…

Le sang qui circule…

Les organes qui broient, pompent, digèrent, activent…


Les cellules qui éliminent et nourrissent…

Les neurones, les nouvelles connexions et celles obsolètes qui s’effacent…

Les articulations faites pour faciliter les mouvements…

Les amitiés ou les amours qui se vivent comme les marées, les professions qui se créent et se perdent, le jeu des chaises musicales professionnel…

Les énergies intérieures qui pulsent et mènent ici ou là…

Les saisons… le jour et la nuit… la vie et la mort…

Rien à l’intérieur de nous n’est figé. Pourtant il semblerait que nous l’oublions régulièrement.

Quand ?

Quand nous tombons dans les routines, les habitudes. Quand nous ne faisons que ré-agir au lieu d’agir. Quand nous en arrivons au point de : manque d’énergie, manque de vitalité, manque d’envies… Quand nous cherchons à l’extérieur les solutions à nos problèmes ; quand nous transférons aux autres le poids de notre de-venir…

La quête, c’est partir à la re-cherche de… ça commence par un « je ne sais quoi » d’insatisfaisant : peut-être un ennui, une lassitude. Un regard qui cherche dehors ou qui se perd à l’intérieur ; un moment de flottement. C’est le signe d’un changement en préparation. Que quelque chose à l’intérieur veut vivre, s’exprimer : la vie vivante !

Même lorsqu’une personne semble stagner dans une souffrance, elle est en quête. Elle est peut-être au stade de chercher la porte de sortie : les étapes du deuil n’ont pas toutes été traversées-vécues. Chercher, c’est être en mouvement !

Rien ne s’arrête jamais : ni les idées, ni les modes de fonctionnement : on peut en avoir l’illusion mais nous sommes différents d’hier et le vécu d’aujourd’hui produira le vécu de demain !

Nous sommes tous en quête de quelque chose… Ce sont nos forces exploratrices !

Attention… les mouvements intérieurs ne signifient pas le toujours « Go ! Go ! Go ! », ni le « plus, plus, plus » ! Ils sont constitués de dynamiques différentes. Et surtout, pour un cheminement serein,  nos forces exploratrices doivent interagir en totale collaboration avec nos forces conservatrices… qui étaient nos forces exploratrices d’hier !

La période actuelle réveille la quête de sens… Accueillez- la comme il se doit : avec respect, douceur, tolérance et sacré. Elle est le signe d’une évolution intérieure en marche, qui trouvera son accomplissement dans sa réalisation concrète.

Quels sont mes besoins ? Comment ai-je en-vie de me vivre ? Qui ai-je envie d’être ? Sont les premières questions à se poser. Elles se re-poseront encore et encore, chauffant le sujet, c’est-à-dire soi, jusqu’à arriver à maturation et à venir éclairer les prochains pas.

Les réponses à ces questions donneront la clarté, l’élan, l’énergie, la force et la vitalité de vivre sa vie.

Texte Patricia Verneret

Formatrice, coach, conférencière

close

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Categories:

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

%d blogueurs aiment cette page :