Formation par le chant, coaching

Tel(le) que tu es, je t’accompagne

 

          Les catégories, les cases, les comparaisons systématiques n’apprennent pas à respecter les particularités de chacun sans les ghettoïser. Elles divisent l’humanité et contribuent à uniformiser ce qui ne peut pas l’être au lieu d’harmoniser. Elles n’apprennent pas à jouer ensemble dans le grand orchestre de la vie.

          En tant que professionnelle de l’accompagnement, je m’adresse à toi qui es peut-être dans le doute ou le changement, et qui penses à te faire accompagner dans cette étape délicate que tu vis. Je m’adresse à toi, d’égale à égal(e) et non de spécialiste à personne en besoin d’assistance.

 

          Ton égo va peut-être en prendre un coup, mais savoir que tu es « haut potentiel ou bas potentiel », n’aura aucun impact sur le regard que je poserai sur toi. Le potentiel est en chacun… Chez tout le monde, il est immense. Il reste virtuel jusqu’au moment où il passe à l’acte et devient une compétence. Mon métier consiste à t’accompagner dans ce passage à l’acte ou dans sa prise de conscience, mais je ne le crée pas. Le plus et le moins ne sont pas dans ma façon de penser, car je regarde l’être humain qui se trouve juste derrière. Pour moi, tu n’es ni plus ni moins, tu es toi ; avec des envies et des besoins de stimulations différents d’un autre et c’est pour cela que je ne te compare pas.

           A-t-on déjà comparé le nombre de notes jouées par un piano soliste et un bassiste ? Non, chacun joue sa partition. La musique s’en trouvera alors enrichie.

          Peut-être seras-tu déstabilisé(e) par le peu de questions posées à propos de ton passé (peut-être difficile) ? Je ne t’encouragerai pas à décortiquer et analyser ce qui t’a amené à « qui tu es » aujourd’hui. Tu pourras les raconter si cela s’avère important pour toi ou si cela t’empêche d’avancer dans ton présent. Cependant, mon métier ne consiste pas à te maintenir dans cette position inconfortable : ton corps vivant ici et maintenant, ta tête dans le passé (ou le futur), ce qui te mène à un écartèlement intérieur paralysant. Mon questionnement va te rappeler que tout se joue ici et maintenant. Il va t’aider à transformer ce qui te paralyse en mouvement pour reprendre ton cheminement, en conscience et allégé. Car je te vois toi, tel que tu es aujourd’hui, sans pré-jugés ni conclusions. Je n’ai aucun doute sur ta capacité à te vivre et à te ré-inventer.

          A-t-on déjà vu un musicien refuser de jouer car sa prestation de la veille ne bénéficiait pas d’une acoustique parfaite ? Non, il va rejouer en s’adaptant le mieux qu’il pourra à l’environnement sonore pour réaliser la perfection de l’instant. La même musique en apparence sera jouée différemment.

          Peut-être même vas-tu apprendre par ce questionnement inhabituel et ce regard ouvert que je pose sur toi, à vivre cette citation : « vivre ne consiste pas à attendre que l’orage passe, mais à apprendre à danser sous la pluie ».

         Peut-être seras-tu déçu(e) que je ne te dise pas le « meilleur choix » pour toi ? Rien n’est bon ou mauvais : tout choix a des conséquences qui te seront agréables ou désagréables à vivre. Mon métier consiste à ce que tu prennes la mesure du panel à ta disposition, à ce que tu prennes tes décisions en pleine conscience. J’ai confiance en tes capacités à savoir ce qui est juste pour toi. Toi et moi ne vivons pas la même vie, nous ne jouons pas les mêmes notes. Je ne me permettrais pas de te dire comment jouer les tiennes.

          A-t-on déjà vu le flûtiste d’un orchestre échanger sa partition avec celle du batteur ? Non, chacun joue avec ses particularités. En s’écoutant mutuellement, ils parviennent à se compléter pour vivre la beauté de ce qui est plus grand qu’eux : la musique.

         Peut-être seras-tu étonné(e) par mon attitude ni admirative ni méprisante, quand au fait que tu sois salarié, ou chef d’entreprise, ou artisan, ou… Ton travail est ce que tu fais et ce à quoi tu passes tes journées, mais il n’est pas toi. C’est toi qui décides de la façon dont tu souhaites t’exprimer et participer à ce monde. Mon métier consiste à ce que tu te sentes « bien » dans ce job que tu as choisi ou choisiras; que tu t’y sentes légitime ; que tu trouves ta juste place. Ce n’est pas à moi de décider le métier que tu souhaites occuper un temps. L’accompagnement t’aidera à trouver comment combler ce qui te manque par des formations si tu le souhaites, ou à renforcer l’existant. Qu’importe, tout est déjà en toi, je le sais. Mon job consiste à ce que tu le découvres ou le retrouves.

          Dans un orchestre, on a besoin de tous les instruments. Si chacun joue sa partition (le chef d’orchestre y compris), le spectacle sera harmonieux et inspirant pour tous.  

         En tant que professionnelle de l’accompagnement, je suis le prétexte, l’occasion, le « miroir révélateur » que tu as trouvé pour passer à l’étape suivante de ta vie, que tu en aies conscience ou non, que le paysage derrière le virage te soit visible ou pas. Toi, tu es unique. Ton chemin l’est aussi. Je n’ai qu’à soutenir ton mouvement intérieur mais je n’y participe pas. Je ne l’ai pas initié. Je suis le témoin de ton passage. Je suis un regard qui te ramène ici et maintenant, lieu de tous tes possibles.

N’oublie pas une chose essentielle : ce n’est pas grâce à moi que tu auras cheminé, mais grâce à toi. Toi qui te trouves derrière les apparences, ton job, les évènements.

         Crois moi, ce n’est pas faire preuve d’humilité que de dire cela. Je suis consciente que mon métier, mon âge, mon intelligence, mon identité sexuelle ne me définissent pas. Ils n’expriment que des petites parties de moi. Car je suis comme toi. Un être humain qui a choisi de participer à ce monde avec mon job d’accompagnement. Un être humain qui souhaite s’exprimer totalement et librement. En cela, je joue aussi dans le grand orchestre de la vie.

          Chaque personne est unique. Chaque vie est particulière. Chacun sa partition, chacun sa juste place… Tous créateurs du monde dans lequel nous vivons.

N’oublions pas que nos choix et nos actes écrivent les partitions à chaque instant.

 

Patricia VERNERET

                                                               Coach et Formatrice par le chant

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.