Formation par le chant, coaching

 

Mise à jour 2.0

J’ai trouvé intéressant de chercher une définition de cette expression que j’ai récemment entendue: « j’ai l’impression d’avoir effectué une mise à jour ! »

     *« Une mise à jour, souvent abrégée en MAJ ou MàJ, parfois appelée révision est l’action qui consiste à déployer vers les utilisateurs les changements effectués (ou à effectuer) à un outil informatique, un service ou une prestation, en téléchargeant, ou en chargeant, un nouveau logiciel, micro logiciel ou encore le contenu de quelconques données. »

Pourquoi cette personne a-t-elle utilisé cette expression pour définir son impression, son ressenti ?

Le constat étonné d’avoir changé, d’avoir évolué : chaque événement, chaque nouvelle décision, chaque changement dans notre existence a automatiquement enrichi, bouleversé, vidé la base de données personnelle, dans laquelle le mental va puiser pour réfléchir… Alors pourquoi continuer de raisonner avec une base de données qui n’est plus la même ? Oups, il s’agit de penser à vider la corbeille de temps à temps !

Des prises de conscience d’un mode de fonctionnement parasite et paralysant ont eu lieu. En arrêtant l’expression « c’est la faute à mon travail, mon mari, ma famille » et en regardant d’un autre point de vue la façon dont le relationnel est aussi alimenté par… soi, une nouvelle compréhension a pu voir le jour et des nouveaux actes relationnels ont été engagés.

Le bouleversement occasionné par la mise en évidence que les croyances sur ses prétendus défauts ou qualités datent de mots malheureux prononcés par un être proche il y a 10-20-30 ans (mots interprétés à notre façon et la croyance s’est ancrée grâce à l’émotion fortement ressentie).

Le décalage entre le ressenti et sa vérité se fait jour, dès que des questions telles que : « avez-vous un exemple concret pour imager votre propos ? » sont posées.

La différence entre les faits d’une situation et l’interprétation qu’on en fait. Quand le mental retrouve sa capacité à adopter différents angles de vue, les conclusions auxquelles il aboutit ne sont plus les mêmes.

L’évidence se fait jour quand noir sur blanc, des réponses à un « questionnaire » mettent en lumière que « oui, il y a 3 ans ceci était mon moteur, mais il a drôlement perdu de l’importance depuis et un autre apparait. »

Des nouveaux raisonnements peuvent exister : on passe d’un mode de réflexion avec 1-2 éléments à une réflexion avec 3-4-5 éléments. Voilà qui offre plus de possibilités de choix.

Pourquoi passons-nous à côté d’autant d’éléments ? Peut-être la peur de laisser partir le passé, ou la peur de se lancer dans le nouveau. Eh oui la peur…

Peut-être le fait d’avoir vécu tous les évènements en étant ailleurs dans sa tête ? Un manque d’instants présents…

Qu’implique le terme mise à jour ?

Que l’ancien système s’est enrichi de nouveautés sans pour autant disparaitre. Nous devons nous habituer à un nouvel environnement intérieur puis extérieur et surtout le voir tel qu’il est ! Car il est là même s’il s’est installé sans notre participation consciente. Et nous ne sommes pas devenus quelqu’un d’autre : c’est toujours nous dans une autre version, en fonction de nos choix, de nos pensées, de nos actes.

La mise à jour a déjà eu lieu, que dis-je de nombreuses mises à jour ! Nous ne nous en sommes même pas aperçus ! Et cela ne s’arrêtera pas. La seule question serait : est-ce que cette nouvelle version de moi me convient ? Si ce n’est pas le cas, d’autres arrivent…

Et pour décider de leurs installations, peut-être est-il temps d’apprendre à vivre consciemment chaque instant histoire de les voir venir ; et peut-être savoir dire non à ce qui nous éloigne d’une meilleure version de nous-mêmes tels que nous nous concevons, et non pas tels que les autres nous définissent ?

Cela semble tellement simple, n’est-ce pas ? 🙂 

 

 

*Définition trouvée sur le net

                                                                                                                                                                                                       Texte  écrit pour la FCV                Patricia VERNERET

                                                                                  Coach et formatrice par le chant

Vos commentaires sont les bienvenus !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.