Dans ces temps où le temps semble s’accélérer au point de nous essouffler

Où chaque mot est pris pour argent comptant

Où il faut, il faut et il faut…

Où les vies emplies d’habitudes bien rodées deviennent insupportables quand on ne peut plus s’enfuir de l’autre

Où les stimulations se déchainent et nous enchainent sans jamais satisfaire

Où survoler sans jamais prendre le temps d’approfondir provoque des chutes de plus en plus vertigineuses

Où facilité et simplicité se confondent

Où la santé manque d’être perdue, alors que des gestes inconscients et quotidiens ont contribué à la consumer à petit feu

Où l’on se scandalise d’une perte de liberté de se mouvoir, là où l’on vivait inconsciemment sans jamais l’utiliser,  plein.e d‘injonctions et de devoirs plus urgents, la nature à portée de main peu visitée

Où, après le monde de la Raison qui avait barricadé notre société, voilà que le monde des Émotions semble emporter tout sur son passage.

Où le monde des Émotions oblige à regarder l’intérieur si longtemps négligé

Où l’on court, court, court jusqu’à ce que ce mouvement pressure et pousse à la dé-pression

Je pose ces questions

Si l’autre choisit de ne plus me regarder, est-ce que j’existe encore ?

Si je change, est- ce que je renie mon passé ?

Est-ce que je suis mon passé ?

Si ma vie professionnelle s’effondre, est-ce que je cesse aussi d’exister ?

Si je rate un examen, est-ce que je rate ma vie entière ?

Un moment est-il l’éternité ?

Si je vis un moment douloureux, suis-je cette douleur ?

Est-ce que sur-vivre, c’est vivre ?

Puis-je exister sans me battre ?

Vais-je  perdre la raison si j’autorise mes émotions ou bien peuvent-elles co-exister ?

Vais-je me perdre si j’écoute toutes mes dimensions ?

Puis-je vivre mon présent tout en rêvant d’un à-venir ?

Mon passé se perd-il si je me vis au présent ?

Si je prends mon temps, vais-je tout de même avancer ?

Suis-je obligé.e de rester immobile quand mon périmètre de Je(u) semble se rétrécir ?

Si je perds ma liberté extérieure, est-ce que je perds réellement toute liberté ?

Je vous pose ces questions

Urgent, important… ou essentiel ?

Dans quel ordre priorisez-vous tout votre « à faire » ? Tout ce qui ne coche pas ces 3 cases à la fois peut être reporté à demain.

Car la vie, c’est ici et maintenant.

Car l’essentiel n’attend plus… l’essentiel de demain sera différent de celui d’aujourd’hui… l’important deviendra urgent demain… à chaque jour son règne.

Aller jusqu’au bout d’un chemin avant d’en prendre un autre, permet de ne pas tourbillonner sur place, même si  le périmètre semble se perdre hors de sa vue.

Bref… un pas l’un après l’autre en prenant le temps de respirer son oxygène.

Et, curieusement, comme par magie, tout se fait dans les temps…

Patricia Verneret

Coach de vie, formatrice, conférencière

close

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Categories:

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

%d blogueurs aiment cette page :