Formation par le chant, coaching

Les histoires écrivent la grande Histoire

Cela a commencé par l’écriture d’un article sur les parcours de vie de coach de vie professionnels…

Mais au fur et à mesure des histoires, la grande histoire a émergé. Très vite une question a surgi : Est-ce le monde qui change et qui oblige à changer ? Ou bien ce sont les histoires individuelles qui bouleversent le monde ?

Ce n’est un secret pour personne : nous vivons une période de grands bouleversements ! Des tas de « choses » anciennes agonisent, ce qui provoque un sentiment d’insécurité important.Le nouveau n’est pas encore là et parait fantomatique. Nous n’avons pas le recul nécessaire pour appréhender le résultat de cette période mouvementée.

Ce n’est certainement pas la 1ère fois au niveau de la grande histoire, ni la 1ère fois au niveau de l’histoire personnelle de chacun. Mais la singularité est l’ampleur de ces changements qui s’apparentent à des bouleversements profonds, comme l’humanité en connait peu… Et dont on sait qu’il y a un avant et un après.

Et, nous tous, sommes au beau milieu de l’œil du cyclone en quelque sorte.

Le changement, une fois amorcé, peut se vivre de deux façons : on y résiste ou on l’accueille malgré les moments d’insécurité qu’il occasionne. Le coaching de vie peut faciliter le passage…

« Pendant un stage de développement personnel, moi qui suis d’ordinaire si distant, si jugeant, je me suis surpris à me laisser aller, à être simplement et naturellement disponible pour les autres. J’ai alors vécu une véritable révélation : accompagner des personnes à reprendre contact avec leur dimension intérieure m’a apporté un bonheur intérieur si intense et si nourrissant que je réalise alors que rien d’autre n’est plus important pour moi ! ».

« Je cherchais une posture différente en tant qu’enseignante : sortir de la dynamique « je donne tous les outils », mais sans trop savoir comment. Je souhaitais aider mes élèves à prendre conscience de leurs ressources intérieures sans que cela épuise les miennes, ce qui arrivait de plus en plus souvent. Je voulais qu’ils trouvent leur(s) chemin(s), comme j’avais trouvé le mien. Quel bonheur que de vivre à sa juste place ! ».

Dans ces 2 témoignages, il y a d’abord un cheminement personnel, une motivation profonde d’ « être ». En cela, beaucoup de personnes actuellement partagent cet élan, cette envie de vivre autrement sans savoir encore comment, quelles que soient leurs visions de cet après.

Mais cela va aussi plus loin qu’un changement intérieur. Dans ces 2 cas, il s’accompagne d’une envie de partager cette prise de conscience avec d’autres personnes… et d’en faire une profession, là où d’autres par le passé le vivait plutôt de façon intime et individuelle.

« Principalement, la pratique du Coaching de Vie m’apprend à prendre de plus en plus de recul avec mon besoin de sauver les autres, puisque je constate concrètement que, moins je suis dans la volonté, plus l’autre accède à ses ressources intérieures. »

« J’ai trouvé dans le coaching un moyen d’incarner dans notre espace temps les idéaux profond qui animent les êtres humains. C’est une passerelle qui, en délimitant, nommant et invitant à l’action, permet de faire d’actes « banals » des symboles, des liens entre le visible et l’invisible… C’est pour moi un outil qui rend visible, tangible, palpable le spirituel qui anime chaque homme. Nous sommes des êtres incarnés et la spiritualité, nos aspirations profondes, nos idéaux, se doivent d’être incarnés par des actions justes pour que notre vie nous semble juste, alignée, évidente…».

« J’ai trouvé dans le coaching de vie la possibilité d’exercer un métier en profonde humanité intérieure, avec un respect et un espace ouvert pour l’autre et ses choix de vie, sans être interventionniste. Je crois que c’est la 1ère fois qu’une profession ne vous enferme ni dans des tests (qui lui expliqueraient qui elle est), ni dans la seule performance, même avec un objectif affiché et assumé. La personne accompagnée va là où elle rêvait de se rendre, tout en pouvant s’appuyer sur des outils concrets. Le changement se fait plus en douceur et pour chacun à sa vitesse. Mon client se respecte, et je le respecte dans son entièreté».

« J’ai trouvé dans le coaching de vie le respect de la globalité d’une personne. Peut-être vient-elle avec un objectif professionnel ? Mais ma formation de coach de vie va aussi permettre d’aborder le personnel qui, peut-être, empêche le professionnel de s’épanouir… Et vice-versa. Les « cases » disparaissent. Le mouvement intérieur est écouté et vu. Ma profession s’intéresse à l’humain au-delà des apparences, tout en induisant des actes très concrets et très inscrits dans la matérialité et le quotidien.»

Ces tranches d’histoires montrent le choix d’un profond besoin d’humanité et de respect, et l’envie de les incarner. Elles racontent des étapes déjà franchies, avec l’envie d’offrir à d’autres un espace, pour qu’ils puissent à leur tour les vivre avec tact et respect. N’est-ce pas ce dont le monde a besoin dans ces temps de grands changements ?

Dans le temps que nous vivons, pouvoir faire appel à des professionnels ayant cette éthique est plutôt rassurant. Le changement peut se vivre en douceur et à une vitesse personnalisée. Des passerelles pour passer d’un monde à l’autre sont nécessaires. Peut-être le coaching de vie est-il l’un des moyens pour traverser en douceur.

Cette douceur et la bienveillance seront primordiales pour aborder et créer un monde plus respectueux de la terre et des êtres qui l’habitent. Le changement étant inévitable, le seul choix est : de quelle façon allons-nous le vivre ?

Et dans le même temps, n’est-ce pas le changement intérieur qui pousse à créer un nouveau monde ? Un sociologue a prononcé cette phrase lors d’une émission télévisée : « Ce n’est pas le monde qui a changé, mais plutôt que ce qui était supportable hier, n’est plus acceptable aujourd’hui ». 

Si l’on ajoute toutes les nouvelles découvertes sur l’ADN et ses cicatrices laissées par les chocs émotionnels, on comprend que la vision du corps et de ses maux et donc de l’être humain, est aussi en train de bouger.

Cette période de notre histoire est incroyable. Est-ce pour cela que l’accompagnement coaching de vie émerge en ce moment ? Parce qu’il répond à cette envie de changer sans pertes et fracas, sans renier ni juger le passé ? Utopie ou réalité ?

Seul l’avenir le dira. Mais pour toutes les personnes qui se forment au coaching de vie et celles qui font la démarche de se faire accompagner, c’est une réalité.

Texte écrit pour la FCV                 Patricia VERNERET

                                                                             Coach et formatrice par le chant

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.