Les expressions de la voix

Combien d’expressions utilisons-nous dans le langage courant sans y faire attention. Penchons-nous sur celles qui évoquent la voix ou l’écoute… J’ai eu envie d’en citer certaines, histoire de vous montrer, qu’elles sont réellement à prendre au 1er degré ! Elles pourront alors être sources d’inspiration et, pourquoi pas, des solutions aux problèmes de communication.

Il-elle a une voix qui porte

Techniquement parlant, lorsque l’on chante, on porte sa voix, c’est-à-dire qu’on lui apporte le soutien suffisant (la respiration et le ventre) pour lui permettre de rester stable et d’être suffisamment projetée (l’intention de poser le son loin devant soi aide !). Le chant, c’est 400 muscles qui entrent en action, la voix parlée 200 muscles… la voix est véritablement portée par tout le corps ! Une personne qui a une voix qui porte, est une personne corporellement tonique qui « engage » sa voix… 💡 

Élu.e avec x% de voix

Attention ! Cela veut dire que vous donnez votre voix, c’est-à-dire que vous autorisez un.e autre personne à parler à votre place… Du coup, toutes les voix données augmentent la puissance de celui-celle qui les reçoit ? 😕 

Il.elle a une grande gueule ou c’est quelqu’un qui l’ouvre !

Vous savez quoi ? Si vous voulez que votre voix sorte, vous devez ouvrir grand la bouche et activer vos résonateurs. Du coup, pour avoir une voix puissante, l’ouverture de bouche est primordiale ! Observez les chanteurs à voix … Pour l’ouvrir, il ne faut pas avoir peur d’être entendu.e car la peur contracte tout le corps et devient donc un frein pour que les sons puissent sortir facilement. Une personne qui a une grande gueule est une personne qui n’a pas peur de l’ouvrir… 😀 

Être ou rester sans voix

Dans le cou se situe le larynx et à l’intérieur les cordes vocales. C’est l’endroit qui absorbe les tensions venues du haut et du bas du corps. Dans le même temps un choc émotionnel (ventre) couplé avec un choc mental (surprise) vont immédiatement impacter ce que l’on nomme le diaphragme cervical… intéressant, non ? Une personne sans voix est une personne stoppée dans son élan intérieur… 😯 

… d’une même voix

Lorsque tous les chanteurs sont sur la même longueur d’onde (sonore), de l’extérieur, on peut avoir l’impression d’une seule et même voix. Cela n’arrive pas systématiquement en cas de voix à l’unisson, c’est-à-dire qui chantent les mêmes notes. La condition, c’est l’alignement intérieur de chacun et, surtout, une grande écoute des voix des autres pour n’être ni plus fort, ni moins fort… 😉 

Répondre d’une voix blanche

Une voix blanche, c’est une voix qui résulte de trop de tension : elle en perd des aigus, médiums ou graves et donc sa richesse sonore. Qu’est-ce qui fait perdre ces résonances ? Qu’est-ce qui fait que cela ne ré-sonne plus ? La voix est censée circuler partout! Une personne qui a une voix blanche est une personne qui est extrêmement tendue au point de tout bloquer… :mrgreen: 

Avoir une voix chaude ou froide ou…

C’est également une question d’harmoniques dans la voix : une voix chaude est plutôt riche en grave, une voix froide plutôt trop riche en médium et manquant de grave. Pour infos, les aigus sont situés dans la tête, les médiums plutôt au niveau du cou et du haut du corps, les graves à partir du ventre. Symboliquement et anatomiquement, manquer de légèreté dans sa vie conduit à oublier-refuser ses aigus dans sa voix, manquer d’ancrage conduit à manquer de graves dans sa voix. On veut oublier-fuir des parties de soi. On peut ne parler qu’avec sa tête en refusant ses émotions, qui donnent pourtant du vivant à la voix… 💡 

Mal entendus- on ne s’entend plus

On n’entend réellement pas du tout ce que dit l’autre, on ne fait qu’interpréter ou projeter sur l’autre ses propres croyances. Résultat, on réfléchit et rebondit sans arrêts dans sa tête : on n’écoute plus l’autre littéralement. C’est comme si sa voix ne parvenait plus jusqu’à nous, bloquée par un bouclier invisible.  S’écouter sans interrompre et parler sans rebondir sur ce qui vient d’être dit, en donnant son ressenti sans chercher à con-vaincre l’autre, redonnera de l’écoute et donc du dialogue… car pour s’entendre et éviter la cacophonie, on doit écouter l’autre parler et être écouté également. Ne pas parler en même temps ou ne pas penser en même temps ! 😛 

Se faire entendre

Cela revient à avoir une voix qui porte. Car la voix sera portée jusqu’à l’autre, avec suffisamment de présence pour que l’autre soit en capacité d’entendre… 😉 

N’écouter que d’une oreille

La personne est plutôt en train de réfléchir. Le mental ne peut à la fois raisonner et être totalement ici et maintenant, pré-sente, c’est-à-dire corporellement. Quand une personne vous parle, c’est ici et maintenant ; en réfléchissant, vous n’êtes plus avec elle mais dans un monde virtuel… ou vous alternez entre 2 mondes, le sien et le vôtre ! 🙄 

S’écouter

Le chanteur est très à l’écoute de sa voix car cela va lui permettre de l’ajuster. C’est son oreille qui lui indique qu’il faut peut-être un peu plus de soutien, ou d’aigu ou de consonnes percutantes… Cette écoute là est primordiale et elle n’a rien à voir avec une espèce de satisfaction narcissique. S’écouter peut devenir un moyen de s’ajuster à une situation, de canaliser son émotion, de se connaitre… 🙂 

On prononce les mots sans plus jamais leur donner de sens. Ils deviennent routiniers ou conditionnés par le mental et donc prononcés sans conscience…  Pourtant, si vous les écoutez et les sentez quand vous les prononcez, il se peut que votre corps vous envoie quelques messages au passage…

Patricia Verneret

Coach de vie, formatrice, conférencière

close

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Categories:

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

%d blogueurs aiment cette page :