L’enfant devenu adulte… Comment vous sentez-vous ?

Question oh combien importante…

Toi qui me lis, ce que tu ressens… le sais-tu ?

L’enfant qui découvre la vie éclate de rire, laisse éclater sa colère, éclate en sanglots… tout se fait avec éclat ! Ce faisant, ses émotions ne durent que le temps de les exprimer…

Devenu adulte, il contient, ne laisse pas paraitre, adopte un comportement qui ne fait pas de vagues… et ses émotions le sclérosent, le lâchent, ou bien il a la surprise d’être débordé, englouti le jour où, lasses d’être en-chainées, elles se dé-chainent…

Comment vous sentez-vous ?

L’enfant qui découvre la vie fait preuve d’une énergie débordante, saute, court, apprend à la vitesse de l’éclair, questionne sans jamais en être fatigué… pour s’endormir, comme cela, d’un coup d’un seul, heureux de ce trop plein, accueillant le sommeil à bras ouverts, comme il a accueilli la vie et ce qu’elle lui présentait à cœur ouvert…

Devenu adulte, il tempête, résiste, se plaint, se bat pour garder ce qu’il s’est acharné à gagner… ce faisant, sa vie n’est que luttes et il en perd le sommeil… ses bras se sont fermés et ne lui permettent plus d‘accueillir… son cœur s’est fermé et manque d’oxygène.

Comment vous sentez-vous ?

L’enfant qui découvre la vie s’éloigne en riant de ses parents pour exister à travers des expériences excitantes parce que nouvelles… et ça fait peur ! Le peur est excitation de la 1ère fois. Puis, il revient se lover dans des bras aimants… qu’il quittera dès qu’il se sera rechargé en amour, dé-chargé de ce qu’il a découvert en le racontant, pour vivre de nouvelles aventures excitantes et qui font peur !

Devenu adulte, la nouveauté le paralyse, la sécurité devient les bras aimants sans bras. Il fuit tout ce qui va le sortir de sa zone de confort et il en perd le gout de l’aventure, le gout de sa vie… Il peine à se recharger et s’épuise.

Comment vous sentez-vous ?

L’enfant qui découvre les autres sourit, prend dans ses bras l’inconnu, le cherche, l’embrasse ou le chamaille… entre en relation ou en collision avec l’autre, et ça fait un sacré boucan !

Devenu adulte, une rencontre le met  sur la défensive pensant que l’autre n’a qu’une idée en tête : lui enlever le droit d’exister. Alors, il argumente, négocie, veut prouver en enlevant le droit à l’autre d’exister. Ce faisant, il a oublié qu’il existe depuis toujours : de par sa naissance dans ce monde, il existe…

Comment vous sentez-vous ?

« Je vais bien »… Je n’ai pas bien saisi… tu vas où ? Vers ton « bien » ? Et ton « bien » d’aujourd’hui ?

Sans mieux ni moins, pose toi un instant pour te connecter à tes sensations physiques, à tes émotions même celles qui te dérangent… ce faisant, en cessant de te dé-fendre, tu te connecteras et vivras ce qu’exister veut dire… ce faisant, tu rencontreras peut-être l’enfant que tu étais…

La Vie qui était ton amie dans ce temps là, se manifestera à toi à nouveau.

L’adulte que tu es, deviendra, avec le temps, un être humain « entier » parce que réconcilié…

Et cela peut commencer ici et maintenant, en te posant souvent la question :

Comment je me sens ?

Texte Patricia Verneret

Formatrice, coach, conférencière

Categories:

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Patricia Verneret - Copyright 2020 - Toute reproduction est strictement interdite

Politique de confidentialité - Remerciements - Liens pour Inspirer

%d blogueurs aiment cette page :