Formation par le chant, coaching

La question qui dé-range

Interrogez n’importe quel coach sur sa profession, il sera enthousiaste sur son métier profondément humaniste. Un client qui atteint son objectif… c’est tellement réjouissant et porteur d’espoir : qui voudrait que son client ne se réalise pas ??? On pourrait croire que le chemin du coach (et non pas de son client) n’est que bonheur, satisfactions et plaisir.

Quel coach n’apprécie pas quand le cheminement de son client est fluide : après tout, c’est lui le décideur et son autonomie se doit d’être respectée !

Bref, le coach accompagne dans le sens de son client, il suit son mouvement sans jamais le précéder. Lorsque la personne est « plus que prête », les « choses » s’enchainent sans grande résistance et sans exiger beaucoup de temps… le questionnement n’est alors que soutien d’une réflexion déjà autonome.

Certains accompagnements sont moins évidents. Ne pensez pas que respecter le cheminement d’un autre signifie abonder dans son sens, que bienveillance signifie entrer dans le « je » de l’autre. Les questions du coach sont là aussi pour dé-ranger. Et oui… une personne peut-elle changer sans rien bouger ? Ce serait utopique de le penser.

Concrètement, cela mène à quoi ? A la question qui vient dé-ranger…

  • et qui peut-être fera surgir des émotions fortes profondément enfouies : elle sera alors libératrice !
  • et venir titiller le positionnement de l’autre dans ses certitudes sur lui-même : elle sera alors un début d’ouverture !
  • ce qui était bien rangé en ordre à l’intérieur depuis longtemps : elle obligera à un « dépoussiérage » intérieur !
  • par une posture neutre, elle refusera de rentrer dans la dynamique habituelle en allant sur des terrains inconnus : elle stimulera la créativité chez l’autre !

Parfois, ne pas poser de question sera dérangeant !

… tout cela et bien plus encore !

Pendant un temps, ces questions induiront chez le client une déstabilisation qui n’est pas agréable à vivre et pousse même parfois à vouloir arrêter l’accompagnement. Ceux qui arrêtent ne sont pas encore prêts, mais ont amorcé un début de changement. Ceux qui ne lâchent pas réalisent leurs objectifs plus facilement que ces phases ne le laissent penser : ces moments « bascule » auront été efficaces.

Alors, si poser la question qui « fâche » (avec toute la délicatesse du monde, nécessaire mais pas forcément agréable à entendre) pose problème, soit ce métier n’est pas fait pour vous, soit vous allez devoir entreprendre un travail archéologique intérieur : pour que les émotions, de la colère à l’éclat de joie, ne vous posent pas problème ; pour que les passages difficiles ne viennent pas titiller les vôtres non résolus ; pour que la détresse d’un autre ne vienne pas réveiller votre côté sauveur ; pour que le caractère d’un autre ne vienne pas heurter le vôtre.

Parce que l’empathie et la bienveillance n’empêchent pas les passages difficiles ou douloureux de l’autre et que vous serez peut-être le regard bienveillant qui aidera à le traverser. En tant qu’être humain, accueillir un désarroi sans tenter de « sauver » l’autre de ce passage difficile, est loin d’être évident… d’autant plus que cela viendra se heurter littéralement contre le miroir que représentent le coach et son positionnement ! Pas facile de maintenir son objectivité parfois…

Parce qu’il est important que le coach pose les questions que le coaché n’a pas osé se poser ou qu’il encourage à approfondir une réflexion qui pose problème pour parvenir à dépasser l’étape dans laquelle celui-ci est bloqué.

Le coach accompagne l’humain bruyant comme silencieux, en apparence actif comme passif, joyeux comme en souffrance, en mouvement ou figé… il est alors indispensable qu’il se fasse lui-même accompagner (superviser) pour digérer ses propres mouvements intérieurs pendant les séances !

La question qui dérange est celle qui dé-range ce qui demande à bouger. Elle porte en elle le vivant en mouvement ! Elle est nécessaire. Ce faisant, elle dérangera également celui qui la pose…

 

Texte écrit pour la FCV                Patricia Verneret

Coach de vie, Formatrice, Conférencière

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.