Le coach est le garant d’un espace de parole libre, de réflexion, d’élargissement des possibles et de redécouverte de soi dans la perspective d’une évolution personnelle autonome.

De parole libre : pour dire respectueusement tout ce que l’on pense sans crainte d’un jugement, pour sortir de ses croyances limitantes et découvrir le sens des émotions, les écouter pour mieux les vivre. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont. Les nier, c’est se nier et prendre le risque de créer des tensions intérieures.

De réflexion : pour, par le biais de questionnements et d’outils divers, faire un état des lieux, approfondir jusqu’à trouver ce qui est juste.

Délargissement des possibles  : pour envisager les solutions même les plus  folles et les écouter. Prendre conscience que là où il semblait n’y en avoir aucune ou peu, des nouvelles apparaissent et même des plus sensées !

De (re)découverte de soi  : pour, dans cet espace d’écoute sans jugement, entendre à nouveau sa voix, trouver la force de s’exprimer dans sa vérité.

D’évolution personnelle autonome : quel que soit votre objectif de coaching, je vous accompagne dans la réalisation de celui-ci, sans prise de position, et ne prends aucune décision à votre place, ni ne préjuge de vos pensées ou vos émotions.

Vous décidez, vous ressentez, vous réfléchissez et  je suis garante de ce processus.

Le coach est un accompagnant dans le changement.

Le coach n’est pas un expert du métier de l’entreprise ou de l’institution, ni un psychologue.

Déontologie

Le coach est tenu au secret professionnel et au respect de la déontologie : l’établissement et le respect d’un contrat écrit ( Un contrat d’accompagnement en coaching de vie est un accord entre le coach et la-les personne(s) coachée(s) dans le but de donner un cadre de travail et d’en assurer la qualité et le bon déroulement.
Le respect de la confidentialité pour ce qui concerne le client. 
Le respect du client, de sa personne, de ses choix
Le respect de la finalité du coaching : développer l’autonomie de la personne afin qu’elle assume pleinement ses choix et les solutions trouvées au cours et entre les séances de coaching.

Règle d’implication : la personne accompagnée s’implique dans le processus de coaching.

Règle de ponctualité : si la personne accompagnée arrive en retard, la séance se terminera à l’heure précédemment convenue.

Règle d’assiduité : les dates de séances seront programmées d’une séance à l’autre entre le coaché et le coach. Toute séance annulée moins de 48 heures avant la date prévue sera considérée comme due (sauf cas de force majeure).

Règle du déroulement du coaching : le contrat inclut la ou les séances pour formaliser un objectif SMART, les séances de coaching, la séance de bilan ou consolidation.

Le client est responsable de son travail et de toutes ses conséquences sur lui-même.

L’objectif pose le cadre et le coach en est le garant.

La personne accompagnée ou le coach peuvent, sans avoir à en justifier, interrompre le travail en cours. Cette décision implique la réalisation de la séance de bilan.

Patricia Verneret - Copyright 2020 - Toute reproduction est strictement interdite

Politique de confidentialité - Remerciements - Liens pour Inspirer