Formation par le chant, coaching

Surveillons nos expressions

 

Le poids des mots : on ne le dira jamais assez… Surveillons nos expressions ! Ils sont comme des missives envoyés aux autres, mais pas seulement.

Ils sont autant le reflet de notre façon d’envisager notre vie que des messages envoyés également à nous-mêmes. Comme un boomerang !

Penchons-nous sur quelques expressions qui vous seront familières…

 

Prendre sur soi : ok… jusqu’à quel poids cela reste-t-il supportable ? Attention au mal de dos et à la charge sur les épaules. Est-ce comme dans les ascenseurs : pour éviter l’accident et pouvoir s’élever, un poids maximum est autorisé ?

Tenir le coup : super ! Ça se fait donc en 2 temps. 1/ je reçois un coup 2/ Je le tiens bien pour éviter qu’il ne se fasse la malle…  

Serrer les dents : le meilleur moyen pour ne pas se faire comprendre ou entendre… Attention ensuite aux frais occasionnés par des professionnels du soin.

Contenir ses émotions : c’est du boulot à plein temps ! Mince, je me suis enfermé(e) avec…

Il faut : c’est qui ce mec / ce « il » qui décide pour moi ?

Donner la vie : est-ce gratuit ? Étant donné la façon de fonctionner de ce monde, je me pose la question. Est-ce donnant donnant ? Après, je suis redevable ? Jusqu’à quand ?  A qui ?

Gagner sa vie : là, va falloir m’expliquer ! Quand on nait, on nous la donne et après je dois la gagner ??? Faudrait se décider…

Je dois : sur ordre de qui ? J’ai des devoirs à faire … comme à l’école ?

Être armé(e) pour la vie: bon ben là, tout est dit… prêt(e) pour la bataille !

La vie est difficile : il me semblait qu’il y avait des moments difficiles et d’autres faciles… pourquoi c’est le difficile qui l’emporte ? C’est comme le masculin qui l’emporte sur le féminin ?

Être positif ou être négatif : comme l’un n’existe pas sans l’autre, pas étonnant que j’alterne…

Tomber amoureux : oups, ça ne peut que faire mal.

Se battre pour : dans toute bataille, il y a des perdants… Pas sûre qu’il y ait des gagnants.

Gagner son amour : ah, alors c’est une bataille ? Je crois qu’il y a une affaire de conquêtes dans cette histoire… Bref, arme-toi… C’est pas gagné ! Qui dit bataille, dit blessés non ?

Prendre pour époux (se) : ah… je ne m’appartiens donc plus. Quelqu’un d’autre que moi est propriétaire.  Tout n’est donc que possession ?

Chef de famille, d’entreprise (etc.) : comme son nom l’indique, il n’y a qu’une tête.

Travailler sur soi : ce n’est donc pas « avec »…

C’est alimentaire : la récolte est à la hauteur du minimum semé.

S’efforcer de : là, les choses sont claires. Il y a un truc en moi qui me dit de faire (la tête ?) et un truc en moi qui n’en a pas envie. Cela laisse présager une dépense d’énergie monstrueuse ! D’ailleurs, j’en vois pas la fin…

La liste n’est pas exhaustive. Reste à savoir quelle vie nous choisissons.

Vous aimez la bataille ? Ces expressions sont faites pour vous… Attention cependant : la bataille peut s’avérer fatigante et usante au bout du compte. Elle n’accorde point de repos.

Vous souhaitez une vie plus épanouie ? Il est peut-être temps de remplacer ces expressions, de les bannir de votre vocabulaire quotidien, d’en inventer d’autres… et de poser des actes en conséquence. 😉 

Il est temps de s’envisager autrement.

Texte Patricia VERNERET

                                                               Formatrice par le chant et Coach

 

 

 

 

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.