Formation par le chant, coaching
 
 
Mon parcours professionnel
Plutôt que de vous donner mon CV en bonne et due forme, je vais  vous parler de ce qui dans mon parcours vous donnera une idée de la 
formatrice et coach que je suis.

 

Danseuse professionnelle depuis 1985, en France, en Europe et aux USA.
Que t’a apporté la danse sur un plan personnel ?
Un enrichissement intérieur incroyable, car danser c’est créer en permanence : sans un mot, on raconte une histoire.
Et…
  • Les émotions sont des alliées.
On s’en sert, on les recherche pour toucher le public, ce qui, au lieu de fragiliser, donne une force incroyable de transmission de qui on est…mais on ne doit pas se laisser happer par elles, au risque qu’elles envahissent tout !
  • Une grande écoute du corps 
Pour connaitre et reconnaitre ses limites et ses  émotions.
  • Une grande capacité d’adaptation par un travail d’improvisation permanent. 
  • Créativité 
On crée et on se crée en permanence
  • L’occupation de l’espace en étant, sans chercher à prendre la place de l’autre pour une collaboration meilleure
  • Autonomie 
C’est un milieu très difficile où il y a peu d’encouragements et de compliments. J’ai beaucoup lutté contre ma négativité  et celle des autres, dépassé mes peurs pour pouvoir faire la carrière que je souhaitais.
  • Rigueur :
Rien n’est jamais acquis et il y a beaucoup d’employeurs différents, ce qui pourrait donner  une impression d’insécurité permanente. Or, cette insécurité devient une sécurité : après tout la vie est évolution.
  • Persévérance :
Aucun résultat immédiat, ce qui donne une grande patience, une humilité et la conscience qu’il faut essayer, essayer jusqu’à ce que cela fonctionne. Une sorte d’attente active et constructive, une vision à long terme sans but précis mais une direction passionnément vécue.

 

Chanteuse professionnelle depuis 1996 en France et en Europe. 
Qu’a représenté le chant pour toi ?
Je pensais avoir été au bout de mes émotions avec la danse, mais très vite j’ai pris conscience qu’en dansant, il m’était arrivé très souvent de faire semblant : je cachais la « misère » grâce à mon énergie et mon expérience ! Et puis au sein d’un groupe…on peut se cacher.
Mais avec le chant impossible : on met beaucoup d’énergie pour forcer le passage ? Ça ne marche pas. La voix casse, elle devient « blanche » . L’état intérieur est entendu…
J’ai donc approfondi encore  les  acquis de la danse.
Et appris…
  • A être en harmonie avec les autres et moi-même
La voix doit être un instrument à part entière.  Si elle ne s’harmonise pas avec les autres (instruments ou chanteurs), le résultat n’est pas à la hauteur. Même en chant solo, on fait partie d’un tout : chacun à sa juste place pour un résultat enrichissant pour tout le monde.
  • Le lâcher prise pour libérer les tensions dans le corps pour une meilleure résonnance de la voix.
Au lieu d’en être fragilisé, d’autres peurs s’envolent.
L’image que l’on projette et la personne qu’on est, se réconcilient… l’énergie utilisée pour se cacher, sert  à meilleur escient dans d’autres domaines !
Être soi en toute circonstance n’implique pas de tout raconter…
  • Recommencer
Dépasser son scepticisme et celui des autres, ainsi que le sentiment de ne pas être à la hauteur. Accepter de ne pas être excellent tout de suite, mais laisser ce champ de possibles, se concentrer sur les progrès et non sur le chemin à parcourir qui parait interminable. Je ne sais pas de quoi demain sera fait et les choses évoluent…
Cette ouverture d’esprit est importante : on ne peut devenir que ce qu’on est capable d’envisager.

 

 
 
 

Enseignante en danse à l’Université Lyon 2 (1998-2014) et l’EM Lyon depuis 1998, formatrice par le chant à l’EM Lyon depuis 2004 et dans des cours particuliers depuis 2000.

En dehors de ces grandes écoles, j’enseigne depuis mes 13 ans…. Et tout ce que j’ai appris, je l’ai partagé

L’enseignement est un enrichissement permanent… en faisant évoluer l’autre, on grandit aussi.

L’enseignement apprend  à trouver les mots justes, le ton juste pour transmettre les informations, et à créer un environnement propice à l’évolution de tous, en tenant compte des personnalités de chacun.

 

2 ans de formation (360 heures), certifiée Ecol’coach, agréée FCV 

Apprendre à écouter son corps, puis son être, puis l’autre différemment…..et l’aventure n’est pas terminée…