Formation par le chant, coaching

Merci pour le cadeau

Tout évènement, toute rencontre, toute parole sont des occasions d’évolution… ou pas ! Tout dépendra, non pas de comment nous les vivons, mais plutôt de ce que nous en faisons !

J’ai eu envie de compléter le tableau initié dans l’article « surveillons nos expressions » (http://patricia-verneret.com/surveillons-nosexpressions/).

Je vous propose quelques alternatives de réaction-pensées pour transformer les mots-phrases et les opinions (sur soi) toutes faites que l’on peut entendre ou se dire tout au long de sa vie… et qui plombent.

 

Bref, tout peut devenir un cadeau en donnant une occasion de se positionner, de se connaitre, de sortir de ses habitudes… ce qui encouragera les autres à faire de même. Un cadeau qui pousse à poser des actes pour soi et non plus contre soi.

∞∞∞∞

Les idées reçues

Ah oui ? Qui me les a refilé ? Et qui les avait refilé à la personne qui me les a faite passer ? Qui a été le « refileur » 0 ??? Bref, les idées reçues ne sont les miennes que si je me les approprie. Sinon, elles passent sans passer par moi !

Chassez le naturel, il revient au galop

J’ai décidé d’arrêter de la chasser (ma nature), je l’ai intégrée et je lui propose des alternatives. Comment ? En m’interrogeant chaque fois qu’un évènement ou une réaction a tendance à refaire surface. Qui parle à l’instant : mon moi présent ou une routine de pensées, qui s’avère être plus une habitude qu’autre chose ? Ai-je encore envie d’être cette personne là ? Si ce n’est plus le cas, je te vois venir mais te laisse passer…

Je te connais par cœur

Et si tu me regardais plutôt avec le cœur ? Car si c’était le cas, tu me découvrirais à chaque instant plutôt que de tenter de me faire jouer le même rôle qui t’arrange à chaque rencontre. Au cas où tu l’oublierais, le cœur a des raisons que la raison ne connait pas !

Saviez-vous que les 40 000 neurones du cœur fonctionnent en circuit indépendant du cerveau ? 

Je te connais comme si je t’avais fait 

A part ma mère, personne ne peut revendiquer cela… et encore ! Je lui accorde les 9 mois où j’étais dans son ventre 😉 . Ensuite, je me suis « construite », un pas l’un après l’autre… Alors oui, mon corps physique a nécessité une tierce personne, mais, ce que j’en ai fait (hygiène de vie), mes pensées, mes émotions, mes choix m’appartiennent et me construisent, quel que soit l’environnement de départ ! Facile à faire ? Non. Impossible ? Certainement pas…

Les croyances 

Croire n’est pas vivre, c’est juste une affaire du mental. Normal, une partie de son job, c’est de faire des liens avec l’existant pour protéger-extrapoler. Mais une autre partie est plus intuitive et créative. Et si je cessais de croire pour vivre ? Et alors je peux croire en ce que j’ai vécu… jusqu’à ce qu’un autre vécu m’amène à penser différemment ! Mes croyances sont mon vécu d’hier. Les croyances sont le vécu d’une ou plusieurs autres personnes.

Les croyances limitantes 

Elles ne me limitent que si je leur laisse cette alternative ! Une seule personne peut m’enfermer : moi. A partir du moment où j’en ai conscience, je prends mes responsabilités : rester dans ces prisons ou prendre le risque de visiter un ailleurs. Ces 2 alternatives n’auront pas les mêmes conséquences… Laquelle je préfère vivre ?

Tu n’y arriveras jamais, tu n’es pas fait(e) pour ceci ou cela 

Tu es voyant(e) ? Rappelle-toi de toi, il y a X années : tes certitudes de l’époque, tes espoirs, tes doutes-peurs. Tes espoirs sont-ils tous devenus des certitudes ? Tes doutes-peurs se sont-ils tous concrétisés ? Combien de tes certitudes sur la vie ont disparu ? Arrête de savoir par avance ce qui va marcher ou pas. La vérité est que personne n’en sait rien et que le seul moyen de savoir, c’est d’essayer.

Les gens comme toi 

Peux-tu les citer s’il te plait ? Non ? Tu n’as qu’une seule personne en exemple ? Alors cesse de généraliser et assume ton opinion personnelle. Tiens, au fait, elle est basée sur quoi concrètement ?

Il est temps de retrouver le « je » quand on s’exprime : cela signifiera qu’il s’agit uniquement d’une opinion, d’un seul regard sur une situation ou une personne, pas une vérité. Je termine par cette petite phrase qui n’a pas d’auteur :

« L’avis des autres, c’est la vie des autres »

A méditer… ou à mettre en pratique !

Patricia VERNERET

Coach et Formatrice par le chant

 

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.