Formation par le chant, coaching

La première fois…

Choisir d’aller voir un coach de vie n’est pas anodin. Cela peut demander du temps, une réflexion, de dépasser ses aprioris ou sa peur, d’oser aller dans l’inconnu (je ne sais pas exactement ce qu’est le coaching de vie… qui aller voir… puis-je avoir confiance ?… que va-t-il se passer ???).

Une fois le rendez-vous pris, vient la 1ère séance.

La première fois…

 

Choisir d’aller voir un coach de vie n’est pas anodin. Cela peut demander du temps, une réflexion, de dépasser ses aprioris ou sa peur, d’oser aller dans l’inconnu (je ne sais pas exactement ce qu’est le coaching de vie… qui aller voir… puis-je avoir confiance ?… que va-t-il se passer ???).

Une fois le rendez-vous pris, vient la 1ère séance.

« J’ai votre carte de visite depuis 7 mois… »

S’engager dans une démarche de changement peut demander du temps, avant de faire appel à un coach de vie. Le temps de réfléchir, de faire le tour des solutions, d’aller à la pêche aux infos : qui aller voir ? Tu connais un coach ? Comment cela s’est passé pour toi ? Bref il s’agit là de sécuriser un maximum : débuter une mission de coaching, c’est concrétiser son besoin de changer quelque chose à sa vie personnelle ou professionnelle. Sauter le pas, c’est commencer à s’engager concrètement.

Je dirais même que lorsqu’une personne se décide, elle a déjà entamé inconsciemment le processus intérieur de changement. Prendre contact avec un coach de vie, c’est un acte concret et volontaire !

 

« Je suis en colère depuis des mois… Je n’en peux plus… J’ai beau tourner le problème dans ma tête, je n’avance pas… Je n’arrive pas à avancer dans mon projet.»

Quand le changement est encore intérieur et « virtuel » car non concrétisé par des faits, cela bouge tellement à l’intérieur, qu’il n’est pas rare que les personnes accompagnées bouillonnent émotionnellement : normal, elles ont envie mais (le fameux « oui mais ! »)… Revisitent les mêmes données encore et encore… Ont des difficultés pour prendre du recul… Sentent que quelque chose doit changer, mais quoi ?

Il y a tellement de forces exploratrices et conservatrices qui veulent vivre et qui tiraillent dans un sens puis dans l’autre !

Attention ! Bouleversées émotionnellement ne signifie pas qu’elles hurlent ou pleurent etc. mais qu’elles sont intérieurement « brassées » parce qu’elles vivent un changement, mais pas en toute conscience… pas encore.

Question de fin de séance : comment vous sentez-vous ?

« Apaisé(e)… Bien … Calme… Content(e) car des nouveaux possibles s’ouvrent à moi… Je me pose des nouvelles questions, que je n’envisageais même pas … Pas content(e), mais je prends rendez-vous pour une prochaine séance »

Etonnant non ? Les problèmes ne sont pas résolus, rien n’a concrètement changé le temps d’une séance… alors pourquoi ce sentiment de mieux être ou de curiosité positive ?

La personne reçue a été écoutée véritablement, sans jugements ni conseils. Elle s’est entendue car le coach de vie a reformulé, questionné pour une réflexion plus profonde. Elle a pu exprimer sincèrement ses ressentis et/ou émotions sans crainte de conséquences.

Parfois elle est en colère, parce qu’elle n’avait pas compris qu’un coach de vie ne trouve pas les solutions à sa place. Ou encore sa souffrance intérieure pousse à une colère, dans l’instant, car elle ne trouve pas d’autres moyens de l’exprimer.

Et dans cet espace d’écoute respectueuse de ses ressentis profonds et sincères et de questionnements inhabituels, pour la 1ère fois depuis des semaines ou des mois, elle commence à entrevoir une/plusieurs voie(s) pour amorcer le changement qu’elle désire.

 

 

                                                                       Texte écrit pour la FCV                                   Patricia VERNERET

Coach et formatrice par le chant

 

 

Vos commentaires sont les bienvenus !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.