Formation par le chant, coaching

Individualisme non… individualité oui !

Individualité : « Caractère ou ensemble de caractères qui constituent la particularité de quelque chose ou de quelqu’un »

Ne confondons pas individualité et individualisme ou égoïsme.

L’individualisme prend source dans la peur intérieure de disparaitre, dans le besoin d’exister « en force » : reste à « tuer » l’autre pour survivre. Il ne peut exister sans un autre à combattre. Seul le « moi, je » compte.

L’individualité est une prise de conscience de la solidité de son identité : elle repose sur sa vie intérieure. Elle s’enrichit d’un parcours et est évolutive. Le « je » est juste une façon de dire : « ce n’est que mon opinion et elle n’engage que moi. »

Une personne non consciente de ce qui est juste pour elle se cherchera dans les é-preuves. Elle cherchera inconsciemment les occasions pour se démarquer, pour se comparer, pour tester ses limites. Chemin faisant, elle rencontrera des oppositions qui la construiront dans un mode d’action-réaction en souffrance.

Une personne qui n’est plus en guerre aura un relationnel apaisé, ne se sentant pas le besoin de prouver quoique ce soit. Elle aura juste envie de partager des expériences.

Une personne qui n’est plus en guerre verra ses peurs illusoires s’envoler et de ce fait s’ouvrira aux autres, aura la curiosité de s’intéresser à des êtres différents d’elle-même. Elle ne craindra plus de disparaitre face à une opinion différente. Il y aura co-existence.

Une personne qui n’est plus en guerre projettera sur le monde ses ressentis intérieurs et sera poussée à créer un environnement calme et paisible. Elle participera à créer un monde dénué de violence qui ne sera pas recherchée inconsciemment.

Une personne en paix avec ses émotions et qui les vit naturellement, n’utilisera pas l’autre comme une poubelle émotionnelle sur laquelle projeter son mal-être. Elle les transforme intérieurement et choisit sa façon de les exprimer plutôt que les jeter à la face de l’autre, ne connaissant pas d’autres moyens de les exprimer. Elle n’attaquera pas ou ne fuira pas pour se soulager. Elle se positionnera en se respectant et en respectant l’autre.

Le formatage mène à effacer les différences et nie les êtres et leurs particularités. Ce qui aboutit à de la frustration qui attendra son heure pour s’exprimer.

L’individualité et la recherche de soi mènent à une connaissance et une maitrise de son intérieur, que l’on peut, si on le souhaite, mettre au service de tous. C’est même d’ailleurs ce qui se passe : une personne en paix avec elle-même va éprouver l’envie et le besoin de s’exprimer et de créer son environnement concret. Ne se sentant en concurrence avec personne, pour s’épanouir, elle se tournera vers d’autres personnes avec qui elle pourra co-créer ces espaces. Sa maitrise intérieure et ses émotions qu’elle assume, lui permettront d’aller à la rencontre de l’autre sans peur ni idées pré-conçues. Elle n’est plus dans la comparaison ou le plus et le moins, elle aura envie de s’accomplir dans la joie.  Son indulgence-bienveillance envers elle-même la poussera à la bienveillance envers l’autre : elle acceptera l’autre tel qu’il est ; ce qui ne signifie pas qu’elle sera en accord.

Le monde est un ensemble d’individualités, qui peuvent apprendre les uns des autres. C’est d’ailleurs ce que l’on fait tout le temps. Si chacun est maitre de lui-même, peut-être que cet apprentissage pourra se faire sans haine ni violence, sans cris ni victimes.

La violence n’est pas la seule façon d’exprimer sa colère.

Les coups ne sont pas la seule façon de se sentir fort.

Faire mal à l’autre n’est pas la seule façon de soulager sa douleur.

Accuser l’autre de tous ses malheurs n’est pas la seule façon d’exister comme un être à part entière.

Voilà pourquoi il est important de faire un cheminement intérieur : pour mieux se connaitre et agir en conscience plutôt que réagir, pour créer plutôt que re-jouer les mêmes scénarios, pour avancer plutôt que tourner en boucle dans les psychodrames intérieurs qui semblent plus vrais qu’ils ne le sont en réalité.

En ce début d’année, je souhaite à chacun de « se trouver », de fusionner avec son être profond qui s’exprime en créant sa vie, qu’importe la forme qu’elle prendra : l’important est qu’elle soit « juste », et qu’elle vous procure de la joie, voire même une joie « enfantine »…  😀 

 

Patricia VERNERET

                                                               Coach et Formatrice par le chant

 

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.