Formation par le chant, coaching

Faire le tri… dans ses croyances

Chacun d’entre nous connait les placards plein de tout et de rien jusqu’au moment où ce n’est plus viable ! L’envie de changer de look, l’envie de nouveau ou les changements physiques qui poussent à « revoir sa taille », tambourinent à notre porte: il est temps de se délester de ce qui ne sert plus, de faire un peu de vide, d’offrir un espace disponible pour l’à-venir.

Cette étape est parfois vécue douloureusement, mais, une fois franchie, une impression de légèreté et un vent rafraichissant s’avèrent agréables. C’est fou comme « bouger  les choses » à l’intérieur de sa maison peut bousculer! Il est vrai que tout ceci est très concret : vider ses placards et les ranger s’avère très utile et salutaire dans une maison… Les résultats sont constatés illico presto !

C’est pourquoi je vous fais une proposition : et si l’on vidait et rangeait ses croyances-pensées ? Pour plus de concret, faisons le parallèle entre trier-ranger-jeter ses vêtements et trier-conscientiser- lâcher prise de ses croyances habituellement subtiles et virtuelles. Et si l’on faisait l’état des lieux de sa tête régulièrement pour laisser de côté l’inutile et les bagages qui s’entassent et deviennent lourds à porter, comme on le ferait pour faire de la place dans sa maison ?

J’ai un pantalon que je n’ai pas mis depuis au moins 20 ans ! Je l’aimais bien alors j’ai des difficultés à m’en séparer ! Hop je donne…

Je suis comme ça ! Ca fait 20 ans que je pense comme cela, ce n’est pas maintenant que cela va changer ! Il est temps de me poser cette question : est-ce que je pense cela par habitude ou cette pensée est-elle toujours d’actualité ? Si ce n’est pas le cas…Hop, je la range dans la case « passé ».

♥♥♥

J’ai grossi ou maigri. Je ne rentre plus dans ce vêtement… Mais je le garde au cas où ! Pour quand je redeviendrai qui j’étais… Il est temps de s’en séparer, car cela fait 3 ans que je pense comme cela mais mon poids ne s’arrange pas ! Et puis, si ça se trouve, au moment où ce sera possible, la mode aura passé ou mes gouts auront évolué…

Je manque de confiance en moi depuis toujours ! Je suis comme ça… Vraiment ? Pourtant j’en ai accompli des « choses » malgré mon manque de confiance ! Et si je posais par écrit mon parcours histoire de le voir ? Il est temps d’admettre que j’ai évolué depuis ce temps et de voir mes qualités en face !

♥♥♥

Une copine qui faisait le vide dans ses placards, m’a donné un vieux manteau. Elle n’arrive plus à rentrer dedans ! J’en ai déjà 3 mais je n’ai pas osé refuser…  Parfois, je me demande si je ne suis pas sa « poubelle ». Stop ! Je donne à une personne qui en a vraiment besoin car il est tout neuf ! Ce serait pas mal si  j’apprenais à dire non…

Quand je suis en difficulté, gentiment mes amis me donnent plein de conseils. Pourtant, je me pose une question : pourquoi ne les mettent-ils pas en pratique eux-mêmes ? Mon père-ma mère me dit toujours… Cette idée sur ce sujet m’appartient-elle vraiment ou bien l’ai-je gobée sans même prendre le temps de la passer à la moulinette de mes ressentis et de ma réflexion-bon sens personnel ? L’avis des autres, c’est la vie des autres ! Quelle vie ai-je en-vie de vivre ?

♥♥♥

Ai-je besoin de 20 tee-shirt alors qu’au final, j’enfile toujours les mêmes, et qu’après tout, je n’attends pas 20 jours pour laver mon linge ! Oust, je garde seulement ceux qui me tiennent à cœur et que je mets avec plaisir…

Il faut, je dois, yaka… cela mène au même endroit : j’avance dans la vie avec une impression de lourdeur… Ma vie n’est remplie que d’obligations ! Il est temps de faire le tri des expressions que j’emploie de façon inconsciente. Quel choix ai-je envie de faire ? Et si ce choix n’est pas le plus agréable, au moins j’ai conscience de l’avoir fait… L’assumer me permet de lâcher avec les tensions créées par le « mais intérieur ». Certains choix semblent plus faciles dans l’instant pour s’avérer sclérosants sur le long terme. D’autres sont plus difficiles dans l’immédiat et libérateurs dans la durée.

♥♥♥

J’adore ce sweat : il est plein de trous mais j’ai pris l’habitude de le mettre pour être confortable le soir. Il ne ressemble plus à rien, ni moi non plus dedans mais… Allez, je jette et le remercie pour tous les services qu’il m’a rendu, mais il est temps de trouver un nouveau sweat préféré qui me sera tout aussi confortable voire plus ! Et puis, les souvenirs sont en moi, pas dans ce sweat…

Mes pensées sont pleines de colères et de batailles passées. Pour survivre à un évènement, j’ai dû adopter un comportement vital pour moi. Sauf qu’aujourd’hui, je ne sais plus faire autrement et j’ai l’impression de rejouer encore et encore le même scénario. « Ne confondez pas ce qui est naturel avec ce qui est habituel » (Gandhi). Je suis attentif(ve) à l’instant présent et chaque fois qu’une pensée-réaction arrive, je me pose la question : est-elle toujours d’actualité ? Si non, je ne m’y accroche pas. Si oui, j’imagine plusieurs scénarios de réactions pour agrandir mon terrain de jeu intérieur…

♥♥♥

Mes placards sont pleins de tel article, car à chaque promo de mon magasin préféré, j’achète sans me rappeler que j’en ai déjà ! C’est un peu le fouillis… il me semble même que je n’ai jamais utilisé certains d’entre eux… Il est temps d’en finir ! Je range mes placards de façon à voir ce que j’ai en un coup d’œil et éviter les doublons et je cherche ce qui me pousse à remplir…

Ma vie respecte une routine bien huilée et je privilégie action-réaction/ action-réaction. Je suis devenue binaire avec 2 choix en perspective. Je change mes habitudes de trajets ou l’ordre du déroulement de ma journée, ou je m’octroie des journées « je ne prévois rien à l’avance et je suis mes envies »… ce qui me sort de l’automatisme des gestes et des pensées ! J’en deviens attentif(ve) et m’amène à vivre chaque instant en conscience… Du coup, la lenteur s’est même installée et j’adore ! Je commence à prendre plaisir au « vide » et au temps qui se savoure…

♥♥♥

Je n’ai jamais porté certains vêtements. Quand je les ai achetés, je voulais changer, sauf qu’ils sont trop loin de ma personnalité… A partir d’aujourd’hui, avant d’acheter je les touche ou les essaye. Je les achète seulement si j’aime la sensation qu’ils me procurent.

J’ai plein d’idées et d’envies. Je passe de l’une à l’autre sans m’arrêter… mais je ne passe jamais à l’acte. Je voudrais tout faire et résultat : je ne fais rien ! Je fais le tri de mes pensées : fantasme ou réalisable ? Si l’une d’elle m’attire plus que les autres, je lui donne mon énergie : j’observe les sensations qu’elle me procure. Si j’aime, je commence à poser des actes pour lui donner vie-corps et j’écoute à nouveau mes ressentis… Idée-ressenti-action-ressenti !

♥♥♥

Ces quelques exemples vous donneront peut-être l’envie de faire le grand nettoyage, peut-être de vider un peu de ci ou de là, pour plus de légèreté. Vous pourrez alors utiliser toute cette énergie auparavant dispersée ou dilapidée pour des projets qui vous tiennent vraiment à cœur ?

Patricia VERNERET

                                                               Coach et Formatrice par le chant

 

4 réponses à Faire le tri… dans ses croyances

  • Très inspirant ! Il n’y a plus qu’à mettre en pratique ! Merci !

  • Les idées sans la pratique ne mènent à rien ! Merci pour votre commentaire Sylvie…

  • Merci Patricia pour cette belle idée de ranger et vider les pensées obsolétes comme on fait avec les placards. Je n’avais jamais pensée à cela de cette façon. C’est toujours très inspirant de lire vos lettres. A très bientôt.
    Marie F.

  • Merci Marie ! Revisiter ses croyances de temps à autres permet de les réactualiser… A bientôt !

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.