Formation par le chant, coaching

Coaching et neurosciences

Ah que la science apporte des éclairages plus qu’intéressants en ce moment !

Les progrès en imagerie médicale permettent de voir sur un écran ce qui se passe dans le cerveau.

Tout d’abord, un peu d’explications techniques avec des termes les moins rébarbatifs possible, puis un petit tour vers l’impact de ces découvertes sur le coaching.

La science

interrogation

« Neurosciences : ensemble des disciplines étudiant le système nerveux.

Neurosciences cognitives : branches des sciences cognitives dont le champ d’études s’applique à l’ensemble des processus neurobiologiques qui surviennent dans le cadre de la cognition. Cela concerne des domaines aussi divers et variés que la fonction motrice, les émotions ou encore le langage. »

Les recherches dans ces secteurs apportent un éclairage nouveau sur notre fonctionnement anatomique et physiologique.

 

 

En l’état actuel des connaissances, 4 gouvernances du cerveau ont été définies : la gouvernance émotionnelle (stockage de nos savoirs, compétences, émotions…), la gouvernance grégaire (confiance en soi, rapports de force…), la gouvernance instinctive (instinct de vie-survie en cas de danger), la gouvernance adaptative (pour résoudre les situations complexes, nouvelles et non maitrisées…).

La gouvernance adaptative est située au niveau du cortex préfrontal, donc à l’avant de la tête. Pour simplifier, toute nouvelle information passe par cette zone avant de se loger ensuite à l’arrière. Les autres gouvernances sont situées dans des zones plus en arrière.

Le cerveau « s’allume » différemment suivant ce que l’on fait, suivant les éléments nécessaires à une réflexion ou un acte (imaginer une chose et la faire réellement allument les mêmes zones).

Et toutes ces gouvernances sont importantes ! Quand vous appuyez sur la pédale de frein, cela peut vous sauver la vie et il est important de connaitre sur quelle pédale appuyer sans réfléchir trop longtemps ! Et ce serait sans doute assez difficile à vivre si, à chaque rencontre avec votre mère par exemple, vous ne vous rappeliez ni quelle est votre relation ni qui elle est !

Et dans le même temps être capable de s’ouvrir à de nouvelles « données » permet d’évoluer, d’enrichir sa bibliothèque intérieure et son expérience/savoir-faire. Intégrer immédiatement une nouvelle information et l’utiliser à son avantage peut s’avérer précieux !

N’en déplaise à certains : les espèces (humaines, animales ou végétales) qui survivent, ne sont pas les plus « fortes » mais celles qui ont su s’adapter…

Ces 4 « zones » interagissent entre elles suivant les évènements par les circuits neuronaux : les connexions ! L’imagerie permet de voir quelles zones « s’allument » suivant ce que vit la personne. La plasticité du cerveau est une nouvelle notion qui bouleverse (dans le sens de faire bouger) les connaissances : des nouvelles connexions peuvent voir le jour à chaque instant. Elles se créent grâce à la nouveauté, à tout ce qui n’est pas routinier, connu ou maitrisé.

Seulement voilà, il a été aussi observé qu’en situation de stress – angoisses- peurs, la communication entre la gouvernance adaptative et les autres est coupée : on tourne en boucle avec les données déjà stockées ! En état intérieur serein (ce qui ne signifie pas que l’environnement de la personne le soit également), les connexions fonctionnent parfaitement et des nouvelles peuvent apparaitre !!

Pour simplifier la peur fige, la sérénité (souplesse intérieure) stimule…

Le coaching

En quoi ces découvertes ont-elles une incidence sur la pratique du coaching ? Elles renforcent les fondamentaux de la posture du coach et de la sacro-sainte autonomie de son client.

A votre avis que se passe-t-il dans le cerveau du coaché, lorsqu’un coach :

  • apporte des solutions ou invite à la réflexion par des questions ouvertes
  • facilite un ancrage physique-émotionnel-mental ou félicite
  • adhère aux propos de son client ou ne prend pas partie
  • interroge son client sur ses ressentis à un instant T ou encourage en disant « c’est bien »
  • propose des tests avec des cases bien établies ou propose une mise en lumière systémique
  • invite à une réflexion avec défi de trouver 10 choix différents ou donne à choisir entre ceci ou cela

La liste est longue… et les choix multiples, même si j’ai simplifié pour faciliter l’écriture.

Je vais mettre en pratique cette connaissance et laisser votre gouvernance adaptative faire son travail … 😀 

En ne citant aucune source : je vous invite à chercher ou pas…

En n’apportant pas de conclusion à cet article : que de nouvelles connexions voient le jour ! 💡 

Texte écrit pour la FCV                  Patricia VERNERET

Coach et formatrice par le chant

Vos commentaires sont les bienvenus !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.