Formation par le chant, coaching

Pensées du jour

 

Le chant de l’intention

S’il est une chose que chanter apprend, c’est que la moindre tension empêchera la voix de s’exprimer dans toute sa splendeur. Être tonique, oui… être tendu(e) non !

Or, dès lors que la volonté intervient en excès, tout le corps se tend vers l’objectif. Et voilà que la voix-voie se durcit, qu’elle en devient presque sans « âme », que les muscles faciaux se contractent et figent l’expression et les mots. Voilà qui oblige à trouver une autre façon de faire, si l’on veut une voix harmonieuse qui se déploie élégamment. Une façon qui respecte la vie et ses chemins possibles, qui n’épuise pas l’énergie intérieure, mais qui la fait circuler librement et joyeusement.

Continuer la lecture

Être légitime

Inutile d’expliquer comment se sentir légitime… ce n’est pas une affaire de raisonnements. Si c’était le cas, une explication suffirait à bouger les cases. C’est même le mental qui fausse tout ce qui est inné. A sa décharge, les fautives, ce sont plutôt les données qu’on lui a fourni par l’éducation, les histoires cachées et non réglées de nos ancêtres transmises en silence, nos traumatismes anciens et non par-donnés, la société avec son formatage etc.

Non, être légitime est une affaire de revenir à-en soi, s’écouter à nouveau et exprimer ce qui vient jusqu’à sa conscience… Tout débute en soi. La reconnaissance par une institution ou une personne ne signifie rien, ne nous atteint pas tant qu’il n’y a pas de reconnaissance intérieure.

Continuer la lecture

Merci pour le cadeau

Tout évènement, toute rencontre, toute parole sont des occasions d’évolution… ou pas ! Tout dépendra, non pas de comment nous les vivons, mais plutôt de ce que nous en faisons !

J’ai eu envie de compléter le tableau initié dans l’article « surveillons nos expressions » (http://patricia-verneret.com/surveillons-nosexpressions/).

Je vous propose quelques alternatives de réaction-pensées pour transformer les mots-phrases et les opinions (sur soi) toutes faites que l’on peut entendre ou se dire tout au long de sa vie… et qui plombent.

 

Continuer la lecture

 

Le pouvoir

Le pouvoir… je n’aime pas ce mot car il a été galvaudé. Dans notre société, il sous-entend le pouvoir sur quelqu’un, sur quelque chose.  J’aime pas ! Ma liberté se sent menacée.

Et pourtant… qu’est-ce qui fait peur dans ce mot ? La responsabilité qui va avec ? Le fait d’avoir le choix ? D’être libre d’être qui on veut ? L’équilibre délicat à trouver entre épanouissement personnel et égocentrisme dictatorial ? 😯 

Par curiosité, quel était son sens 1er ?  Le pouvoir est un mélange de trois notions : « auctoritas » (concept abstrait)  le « pouvoir en soi » ; « potentia » le potentiel du pouvoir ; « potestas » l’application directe et concrète.  « Avoir la force, la possibilité de. Il est la faculté qui met quelqu’un en état de faire quelque chose »

Continuer la lecture

 

Quand les générations se sourient

Rien de tel qu’une véritable histoire pour imager la magie des rencontres… Alors je vais un peu parler d’une grande amie partie il y a peu de temps : Paulette. Voilà déjà un prénom d’un autre temps que le mien.

Paulette, c’est une force insoupçonnée : 101 ans… Vous rendez-vous compte 101 ans ! Même elle ne pensait pas aller si loin…

Paulette, c’est une petite personne d’environ 1m50.  La petite taille de Paulette : c’était une plaisanterie entre nous !

Paulette ce sont  les barricades en 1936 !  Comment un petit bout de femme d’environ 1 mètre 50 a-t-elle pu« monter » sur les barricades ?

Continuer la lecture

La soif ouvre le chemin

Il est humain de vouloir éviter ce qui est désagréable : les situations, les émotions, les personnes…

Cependant, avez-vous remarqué ce qui fait bouger ? L’inconfort, la frustration, la non-reconnaissance, le manque, l’ennui, la maladie, la douleur etc. Sinon on resterait bien tranquille dans un confort relatif, se contentant de revivre la même chose encore et encore tout en s’en plaignant…

Loin de moi l’idée de prôner la souffrance comme gage d’évolution : ne mélangeons pas « la façon dont on vit le truc » et « ce qui pousse à avancer » ; ne confondons pas souffrance et douleur. La bataille n’est pas non plus obligatoire : elle est une des façons dont on peut se vivre.

Repousser toujours plus loin les limites de sa zone de confort fait aussi se découvrir des forces insoupçonnées, des capacités nouvelles.

Continuer la lecture

Quand la méthode se transforme en prison

 

Cela débute toujours de la plus belle des façons. Une personne se trouve en difficulté et ne se trouve pas-plus dans la méthode ou l’outil utilisé(e) dans son job, dans son développement intérieur. Alors, elle cherche : n’y-a-t-il pas une autre façon de faire cela ?

Elle commence par aller voir ailleurs, dans l’existant. Elle cherche ce qui pourrait mieux lui convenir, l’aider à dépasser ce qui bloque, à optimiser pour ne plus perdre de temps. Quand elle ne trouve pas, elle décide d’utiliser ses expériences de vie pour créer ce qui va l’aider. Cela prend un temps. Elle a une idée, qu’elle expérimente, affine, réfléchit jusqu’à ce qu’elle s’épanouisse dans ce nouveau qui lui convient mieux.

Continuer la lecture

 

 

Imagerie intérieure

Le problème avec les pensées et/ou certaines notions comme le temps, c’est qu’elles paraissent virtuelles. On ne peut pas les saisir physiquement pour les observer sous tous les angles et voir d’où vient le problème. Aussi, il est difficile d’en mesurer l’impact.

Il est aisé de constater une erreur de posture pendant une séance de sport par exemple, la blessure ou la douleur physique sera un bon indicateur. Il est facile de voir si un meuble est mal monté : il penche ou ne tient pas debout. Quand l’intérieur bloque, c’est difficile de voir où le bât blesse, il se vit : des ressentis diffus et confus (si l’on n’a pas pris l’habitude de les écouter pour affiner sa communication avec soi) apparaissent, mais l’on attend souvent d’être dans le mur pour comprendre que quelque chose n’est pas en phase avec « qui on est » et qu’il est temps de changer-bouger quelque chose.

Continuer la lecture

 

Je vous souhaite 2018...

 

 

L’auteur de ce conte m’est inconnu sinon je l’aurais cité.

Il reflète mes vœux : je vous souhaite de vivre comme cette petite fleur.

 

Continuer la lecture

Les diseurs de mauvaise aventure professionnelle

Voici les témoignages de 2 personnes, un homme et une femme, en reconversion professionnelle.

« J’ai vu un spécialiste pour m’aider dans la mise en place de mon projet professionnel dans le domaine du bien-être. Il m’a dit qu’il ne connaissait personne qui avait réussi dans ce que je souhaite faire. Ce serait peut-être possible à condition d’avoir de l’argent ou d’être femme au foyer avec un mari qui gagne bien sa vie.» 😯

Continuer la lecture